Films et essais documentaires

Ces huit films de format long (autour de 90′), produits pour la télévision et le cinéma, peuvent être qualifiés d’essais.

Quatre d’entre eux travaillent sur la matière du passé.
Ils enquêtent sur des traces, interrogent la mémoire, tournent autour du manque et de l’absence.
Ils tentent de développer ce qu’on pourrait appeler un romanesque documentaire, fondé sur des lieux, un récit subjectif, une voix intérieure.
La Quatrième génération” et “Trois Soldats allemands”, au croisement du récit intime et de la grande Histoire, évoquent la saga familiale du réalisateur dans la Lorraine du 20ème siècle.
“L’Affaire Valérie” et “Une Jeunesse amoureuse” enquêtent sur le souvenir et la disparition d’êtres qui nous étaient proches.
Ces films, loin de tout réalisme, essaient de mettre en scène une part invisible du réel.

Trois autres films font un retour historique sur l’ambivalence de l’utopie au 20ème siècle : sa face lumineuse, qui a suscité l’enthousiasme des hommes et entraîné de vastes projets ; sa face sombre, qui a buté sur la question du pouvoir et mené aux pires désastres.
Espérance, lettres sur l’engagement” et “Triptyque russe” (ainsi que son troisième volet détaché “La voix des morts”) racontent comment la croyance communiste a pu se retourner en tyrannie et briser les rêves de ceux qui voulaient changer le monde et promouvoir un homme nouveau.
Sur un mode plus burlesque, “Bienvenue à Bataville” raconte comment une utopie patronale sectaire, l’entreprise de chaussures Bata, a imposé pendant un demi-siècle à une bourgade lorraine son exigence délirante de bonheur obligatoire.

A ces différents films, on peut ajouter “L’homme qui écoute”, documentaire-essai situé à la lisière du journal sonore et du propos scientifique, montrant comment le cerveau organise et prévoit le monde qui l’entoure.
(Ce film fait partie d’une trilogie sur les sciences cognitives – avec “Le troisième oeil” et “Naissance de la parole”, deux autres films réalisés par l’auteur, non référencés ici).

EXTRAITS DE FILMS :
https://vimeo.com/93983978
Cette continuité, d’une durée de 28′, comporte des extraits de : “Une Jeunesse amoureuse” (4’30), “L’Affaire Valérie” (6’), “Bienvenue à Bataville” (4’), “Trois Soldats allemands” (6’30), et “L’Homme qui écoute” (6’30).